Analyses et contre-projets de la péninsule Laubeuf



             Cette page reprend, en les refondant, les précédentes descriptions que j'avais réalisées sur le présent site web relativement à la "péninsule Laubeuf de Cannes" depuis l'année 2004 durant laquelle la Jetée du Large a été barrée aux promeneurs par le portail ci-dessous.


             L'édification de ce portail à l'initiative de la Chambre de Commerce de Cannes a été pour moi l'élément déclencheur, le point de départ, de l'intérêt que j'ai manifesté pour ce territoire exceptionnel de la ville de Cannes. En effet, depuis cette date et à cause de la colère qu'avait suscité en moi cette initiative, je n'ai pas cessé de m'intéresser aux travaux qui ont affecté cette péninsule et aux projets qui la concernent pour son avenir.

             Les différentes phases chronologiques concernant cette péninsule peuvent se décomposer ainsi:

  • Édification du portail et quai Saint Pierre avant sa requalification (années 2004 à 2011)

  • Ma contre-proposition au projet du Cabinet GUILLERMIN d'aménagement du quai Laubeuf (année 2011)

  • Ma contribution à l'enquête publique sur le renforcement de la digue du Large (juillet 2017, 14 pages)

  • Ma contre-proposition au projet d'aménagement du square Hibert présenté officiellement par la Ville de Cannes lors de l'enquête publique sur le renforcement de la digue du Large (octobre 2017, 20 pages)

  • Mois de mars 2019: je reprends en la perfectionnant la modélisation de l'Esplanade Leclerc (nouvelle appellation officielle du square Hibert, 32 pages)

  • Mois de juillet 2019: mes propositions en 3D ne recevant pas de la part de l'administartion de la ville de Cannes l'écho qu'elles méritent, je décide de pousser ce 'coup de gueule' à la cinquantaine de conseillers municipaux Cannois (1 page)

  • Mois de novembre 2020: Je relance mon projet auprès des décisionnaires de la Ville de Cannes avec les nouvelles appellations de "Musée du Civisme Environnemental" et de "Place des Maréchaux" respectivement pour le musée et pour l'esplanade (8 pages)

  • Mois de janvier 2021 Monsieur le Député Éric CIOTTI salue "le geste architectural ambitieux" que j'ai retenu "pour satisfaire le besoin de reconnaissance des acteurs de la défense de l'environnement du bassin cannois"

  • Mois de mars 2021 : je dénonce vigoureusement l'initiative irraisonnée de la Ville de Cannes de construire une rampe d'accès de 50 mètres de long prolongeant la nouvelle digue vers le Nord. Cet ouvrage irréfléchi à pour effet de barrer l'accès à la plage, de masquer la vue sur l'horizon découpé de l'Estérel et d'empêcher la réalisation d'une belle esplanade commémorative.

  • Mois de juillet 2021 : Inauguration de la nouvelle digue "Joséphine Baker", confirmation du désastre annoncé. 13 raisons de ne pas construire la rampe