Je suis malheureusement très pessimiste sur l'évolution actuelle et à venir de ce tronçon de l'itinéraire N°1 Cannes-Grasse entre La Roquette Village et Ranguin:
- Déboucher du vallon du Coudouron sur le chemin du Coudouron qui fait l'objet d'un "zoom" sur la carte un peu plus au nord
- Traversée à gué du Coudouron en bout de l'impasse du Moulin
- Cheminement en berge gauche du Coudouron jusqu'à la copropriété des Oléandres à Ranguin
- Traversée à gué au niveau de la copropriété des Oléandres (un peu avant)

Les 4 premiers clichés sont pris au niveau du gué au fond de l'impasse du moulin.
Le dernier cliché ci-dessus est pris au niveau du stade. Je crois qu'il s'agit du commencement du chantier de création d'un bassin d'écrêtage du ruisseau "Petite Frayère" aussi appelé "Coudouron". On aperçoit les tas de déblais de la tranchée qui sont placés (temporairement, je l'espère) en rive droite du ruisseau. C'est là que devrait être créé un franchissement pour les piétons d'une rive à l'autre du ruisseau:




Une petite lueur d'espoir en faveur de l'officialisation de ce chemin qui paraît bien compromis, provient d'un article de Nice-Matin relatant le conseil municipal de Mougins du 27/07/2006 où je vois évoqué pour la première fois de manière officielle la "coulée verte nord-sud allant de Pigranel à Ranguin". Cette coulée verte serait inscrite au PLU de Mougins dont j'irai prendre en photo le plan pour le publier ici.

Devant l'indifférence de La Roquette et de Cannes, la solution viendra-t-elle de la commune de Mougins ?


Du nouveau !

J'ai récemment, 16/03/2007, passé un "coup de gueule" aux journalistes et aux élus de Cannes, ce qui m'a permis de voir publier l'article ci-dessous du 25 Mars 2007 dans Nice-Matin.

Voici l'enchaînement chronologique des faits:

(1) mon courriel à la rédaction de N-M (16/03/2007),
(2) l'article de Nice-Matin (25/03/2007),
(3) la réponse du Pôle Architecture, Aménagement, Projets Urbains de la Ville de Cannes (27/03/2007),
(4) ma réponse à Monsieur l'adjoint au maire de Cannes (3/04/2007).

Le résultat de tous cet enchaînement d'échanges a pour effet de bien me rassurer quant à l'évolution de la coulée verte Mougins-Ranguin. Je suis également rassuré en ce qui concerne la coulée verte Grasse-Cannes puisque, lorsque la coulée Mougins-Ranguin sera pleinement effective il ne restera plus qu'un petit tronçon (d'une centaine de mètres) entre le chemin de la Bastidas et le ruisseau du Coudouron pour rendre effective la coulée Grasse-Cannes dans sa totalité (21 km) telle que décrite dans la liste déroulante de ma carte intéractive (1er itinéraire). Il convient de rappeler, ici, que le Maire de La Roquette, Monsieur Victor Daon, a déjà officialisé un itinéraire public par un chemin privé sur sa commune (le Chemin du Lac) et qu'il s'en est félicité comme en témoigne l'article de Nice-Matin du 8/08/2006 que vous pouvez consulter ici. Il lui sera, dès lors, difficile de s'opposer au prolongement de cette voie verte sur une autre zone privée. Il restera, quand même, l'autre point noir piétonnier des environs immédiats de Cannes du vallon de Roquebillière dont le franchissement est empêché par l'entreprise Ratto-EVG depuis 10 ans que dure le chantier. Dans ce dernier cas, je reste pessimiste: aussi ai-je décidé d'adresser une lettre de remerciement et d'encouragement du Maire de cannes dans sa politique de promotion des chemins de la Croix des Gardes, ce qui rend l'attitude passive (pour ne pas dire obstructive) du promoteur de cette opération de 200 logements plus difficile à tenir. Je publierai cette lettre très prochainement au chapître Roquebillière du présent site.

(1) mon courriel à la rédaction de N-M:

Coulée verte de Ranguin
Date : 16/03/2007
De :
Répondre à :
A : (je ne publie pas les adresses des journalistes de N-Matin)
CC :
CCI :
Sent on:
Envoyé via Internet (afficher l'en-tête)
Fiche de coordonnées d'un internaute

Chers ami(e)s journalistes:

Comme la coulée verte de Ranguin fait débat -à juste titre puisque comme l'a fait remarquer Nice-Matin régulièrement, la Petite Frayère n'est plus qu'un triste filet d'eau depuis plus d'un an de sécheresse et de pompage de la nappe phréatique alentours-, je me permets d'attirer votre attention sur les quelques éléments suivants:

- Il y a eu une enquête publique en septembre/octobre 2006 sur ces travaux: on doit donc pouvoir consulter le rapport du Commissaire Enquêteur à l'Urbanisme de Cannes.

- La manière dont l'enquête publique a été déclarée alors que les travaux du bassin de rétention étaient déjà terminés pour l'essentiel était suspecte d'elle-même, Je pense qu'elle a été lancée in-extrémis suite aux interrogations de la Copropriété des oléandres qui a bâti une clôture en rive gauche qui empêche le cheminement piétonnier sur cette rive.

- J'avais à titre personnel émis des réserves par écrit auprès du Commissaire que je vous reproduis à la fin de ce message.

- il faut expliquer que le programme prévoit la destruction du pont automobile actuel et sa surélévation pour permettre les crues.

- dans le dossier de l'enquête publique figure des clichés de l'ancienne promenade arborée que l'on pouvait faire autour du terrain de sport où il y avait une longue murette sympathique permettant aux promeneurs de s'asseoir qui a été détruite.

- Le Maire a un projet ambitieux que je soutiens totalement d'une longue promenade verte, culturelle et artistique reliant la "coulée verte de la petite frayère" à la zone verte du béal en passant vers l'école pagnol tout en rationalisant les cheminements piétons dont l'incohérence actuelle a déjà été soulignée à plusieurs reprises par Nice-Matin,

- Le projet de voie verte du maire reprend mon idée d'une grande coulée verte de Grasse à Cannes enchaînant la promenade du canal de la siagne (Micocouliers), le chemin des canebiers, la réserve foncière de Mouans Sartoux de la Mourachonne, Plan Sarrain et sa liaison piétonne avec La Roquette-Village (largement commentée par Nice-Matin), le vallon de Coudouron au pied de La Roquette aux cheminements piétonniers possibles mais problématiques (jamais évoqué par Nice-Matin), notamment le long du Royal Golf de Mougins, jusqu'à ranguin en rive de la petite frayère, cheminement ignoré, négligé et menacé jusqu'à Ranguin et sa coulée verte.

Sur mon site web des voies vertes de l'ouest de notre beau département, je décris cette coulée verte Grasse Cannes et, en particulier, les endroits au passage piétonnier problématique (coudouron et petite frayère en amont de Ranguin).

Étant, à titre personnel extrêmement attaché à la coulée verte Grasse-Cannes qui est la promenade piétonne majeure qui a motivé mon site web (URL ci-dessous et dans ma signature), je tiens à affirmer l'importance sur le plan de la défense de l'environnement et du développement durable (puisqu'à l'avenir des déplacements en automobiles particulières ne peuvent que se raréfier) de cette "coulée verte" et, en particulier, sa partie en amont du bassin de rétention.

Le site web des voies vertes du 06-ouest:

www.lavissan.fr

Les réserves que j'avais émises auprès du Commissaire enquêteur en octobre 2006:

«Points négatifs:

- Cette enquête de consultation intervient alors que la moitié du projet a déjà été réalisée, notamment, la transformation du terrain de sport en bassin de rétention est déjà effectuée, ce qui rend impossible d'éventuelles rectifications/améliorations.

- Il existait une voie piétonne tout autour du stade qui était un lieu d'agrément et de promenade pour le quartier qui se trouve réduite et fortement compromise par l'agrandissement du stade qui empiète de X mètres sur cette voie. Il y avait un muret d'agrément permettant aux passants de s'asseoir (photographiée parmi les vues de présentation de l'étude). Cette murette a été détruite. La voie de passage résiduelle pourra difficilement supporter des aménagements pour piétons, étant située sur le terrain instable des berges non stabilisées.

- Les aménageurs n'ont absolument pas eu conscience de l'existence d'une communication piétonne vers le nord permettant d'atteindre par les berges de la petite frayère les villages de Mougins, Mouans-Sartoux et de la Roquette par une "voie verte" qui est en projet par le Conseil Général. Indépendamment de ce projet, il existe une continuité d'équipements dégradés et oubliés d'un "parcours de santé" qui démarre sur la berge du stade en rive droite et se prolonge vers le nord, en rive gauche, jusqu'à l'impasse du Moulin de la Roquette sur Siagne. Ce parcours de santé atteste d'une servitude de passage publique à l'endroit où sont prévus les "merlons" qui y feront obstacle.

- Il est dommage que la transformation du terrain de sport n'ait été envisagé que sous l'angle hydrologique alors qu'il y a des terrains vagues tout autour qui auraient été l'occasion de repenser l'implantation de manière mieux appropriée dans ce lieu de qualité par sa géologie alluviale et sa situation dans un quartier résidentiel magnifique. L'implantation aurait du tenir compte:

- de la voie verte vers le nord, vers La Roquette et Mougins,

- des possibilités à venir d'aménagements des terrains libre en parking et en espaces verts

- d'un équipement de franchissement pédestre du ruisseau (pour sa continuité vers l'amont) sous forme d'une passerelle ou d'un passage à gué.»

Copie aux journalistes du bassin cannois, à Monsieur le Député Maire de Cannes, aux élus de Cannes, aux associations Aden et Rose-Saint-Jean.

--
Gilles Chomel
Les voies vertes en 06-ouest:
www.lavissan.fr



(2) l'article de Nice-Matin:




(3) la réponse du Pôle Architecture, Aménagement, Projets Urbains de la Ville de Cannes:






(4) ma réponse à Monsieur l'adjoint au maire de Cannes:




Pour être vraiment complet sur ce dossier je dois ajouter une petite brève sur le Coudouron publiée récemment sur Nice-Matin que je reproduis dans mon chapître plus spécialement consacré à ce
secteur.


Dernière actualité du Vallon de la petite frayère et du coudouron:
D'après Nice-Matin du 9/12/2007

L'inauguration des travaux pharaoniques de recalibration du ruisseau a fait l'objet d'un article de Nice-Matin. Je relève la reflexion suivante de Monsieur Alfonsi, le Président du Sifro: « Réaliser une promenade depuis Mouans-Sartoux jusqu'à la Mer » ...Cette phrase est à graver dans le marbre !

Par ailleurs, après avoir découvert l'extraordinaire outil en ligne Openrunner.com, j'ai entrepris de saisir tous les itinéraires de la carte interactive de l'accueil de LécoLomobiLe.fr. A cette occasion, j'ai préféré un itinéraire parallèle et alternatif (en rouge) moins bucolique que l'original (en rose). Ce qui ne signifie pas que je renonce à cet itinéraire... J'ai envie de l'écrire à Monsieur Alfonsi en lui rappelant sa phrase.

Ci-dessous, copie d'écran du tronçon litigieux sur Openrunner: