Pollution de la Brague à sa source et négligence par

la commune concernée de ce chemin

de pèlerinage millénaire







Je croyais, dans ma grande naïveté, qu'une station d'épuration rejetait de l'eau propre. Nous avons, ici, au niveau du franchissement de la Brague par le chemin des pèlerins la démonstration par sa couleur noire et son odeur nauséabonde que la station d'épuration d'Opio souille le fleuve Brague dès sa source. On se situe, en effet, ici, à un endroit peu éloigné de la source de la Brague.

Cf, photo ci-dessous.

Ce scandale n'honore pas la commune concernée (Opio ou Chateauneuf?) alors, que, par ailleurs, s'étalent à proximité le luxe et l'arrogance du golf de la Grande Bastide et du Club Méditerranée. Doit-on en conclure que ces entreprises n'ont pas les moyens suffisants pour équiper leur commune hôte d'une station d'épuration aux performances en rapport avec l'exigence qui devrait convenir à une situation aussi exceptionnelle que celle de la source d'un fleuve qui irrigue un biotope aussi extraordinaire que celui de la Brague?




31ème itinéraire de Valbonne à Grasse



Triste vision de cet oratoire tagué qui précède l'arrivée à la Chapelle du Brusc.

On voit le chemin de pèlerinage caillouteux. C'est le seul tronçon (d'environ 600 mètres) de l'itinéraire Valbonne Grasse de 9 kilomètres qui n'est pas asphalté.

Je viens d'envoyer (aujourd'hui, 30/03/2007) à la rubrique "Soyez notre journaliste" de Nice-Matin l'article suivant:

Triste Chemin des Pèlerins !

Etant l'administrateur d'un site web de défense des voies vertes du 06-ouest (www.lavissan.fr), je tiens à vous faire part de mon effarement de constater la dégradation d'un chemin de pèlerinage ancestral sur la commune d'Opio qui conduit à la Chapelle Notre-Dame du Brusc.

Il s'agit d'une des dernières voies piétonnes de ce secteur de la commune d'Opio, et rien n'est fait pour préserver ce chemin qui constitue, pourtant, un atout touristique de cette région magnifique.

Le problème se situe au niveau du franchissement par ce chemin du fleuve Brague qui n'est qu'un ruisseau à cet endroit. Il est triste de constater que le ruisseau est pollué par la station d'épuration d'Opio toute proche qui, manifestement, épure très mal...

Je déplore également l'absence d'ouvrage permettant aux promeneurs de franchir ce ruisseau comme en témoigne la photo jointe. Je vous adresse aussi la photo prise à proximité d'un oratoire tagué.

Vous pouvez situer précisément le lieu où ces photos ont été prises sur la carte interactive de mon site de défense et promotion des voies vertes de l'ouest du département (www.lavissan.fr): ça mériterait un reportage de votre journal.

Gilles Chomel